Comprendre notre VISION

Mais c’est quoi OXAKE ?


Le nom OXAKE est tiré d’une combinaison de 2 sons que l’on trouve dans les mots Afrique et Occident. Nous cherchions d’emblée Éric et moi à travers ce nom, de marquer l’impérative nécessité d’un partenariat à somme positive entre l’Afrique et l’Occident – Et donc de sortir enfin d’une fausse Solidarité Internationale vis – à vis de l’Afrique entachée en réalité depuis des décennies d’un double discours et d’une prédation politique, économique et monétaire.


Dès lors nous nous sommes posés la question suivante : Comment sortir de l’échec et des conséquences du Multilatéralisme Élitiste et Institutionnel de cette relation France – Afrique en particulier et Afrique-Occident en général par un Multilatéralisme Citoyen à somme positive ?


OXAKE : est donc une dynamique citoyenne née d’une volonté de rassembler et d’unir au-delà des citoyen.e.s familiarisé.e.s au « Panafricanisme » d’autres citoyens épris de Justice, d’Égalité et de Respect vis-à-vis de la personne Humaine. Une fois rassemblés et unis, tous ces citoyens en synergie peuvent avoir des intérêts communs à défendre ou à faire valoir. La dynamique de cette unité et de ce rassemblement constitue le socle de valeurs du mouvement, laquelle est guidée par la Vision (réflexion ou philosophie) du Solidarisme-Suffisant.

Le Solidarisme-Suffisant !

« Toute philosophie est fille de son époque. » Hegel

Mais c’est quoi OXAKE ?


C’est un engagement mutuel, qui peut s’établir entre plusieurs citoyens, acteurs économiques et/ou plusieurs États Souverains dans le but de créer les conditions d’un partenariat à somme positive. Il existe trois composantes à cet engagement mutuel : Le Solidarisme-Suffisant Citoyen ; Politico-économique et Economico-social.

On peut donc aisément parler de Solidarisme-suffisant quand il est question d’apporter des solutions de fons sur les conséquences des interactions géopolitiques (France-Afrique par exemple) et sur d’autres problématiques d’ordres politiques, économiques et sociales.

Nous aborderons ici pour ce faire deux composantes du Solidarisme-suffisant (Politico-économique et Citoyen), la seconde et la troisième composante étant le résultat de la première (Solidarisme-suffisant Citoyen). Nous développerons ces deux composantes du Solidarisme-suffisant pour en comprendre le lien, le sens et l’importance, le tout dans un contexte bien précis, celui de la France-Afrique.

A savoir : Le Solidarisme-suffisant Economico-social est la mise en place d’un partenariat à somme positive entre les acteurs économiques afin de mettre en mouvement les conditions sociales des populations et non celles d’une minorité de « privilégiés »

I.

Le Solidarisme-suffisant Politico-économique

« C’est la mise en place d’un partenariat à somme positive entre deux ou plusieurs Etats SOUVERAINS. »

Constat :


La globalisation hégémonique, les Accords et Partenariats à somme négative, la toute-puissance de la finance sur le pouvoir politique, la politique corporatiste et lobbyiste, la concentration du pouvoir économique aux mains de quelques grands groupes sont autant de facteurs que de réalités qui ne profitent qu’à certains Etats « dits dominants » ; ce qui empêche les Etats en question de pratiquer un Solidarisme-suffisant politico-économique avec les Etats « dits dominés » ou pays les moins avancés (PMA).

En effet, pour les pays dits dominants, la tentation de satisfaire leurs propres intérêts économiques prime au détriment de la stabilité des PMA. Le cas de la Françafrique illustre bien les limites de cette logique, dont les conséquences se sont aggravées aux fils des années du fait de l’inanité de certains Hommes politiques Occidentaux et Africains et parmi les conséquences :

  • Les instabilités sociopolitiques,

  • La corruption réciproque généralisée (Affaire Elf)

  • L’augmentation de la misère sociale,

  • Émigration à somme négative …

Si le Solidarisme-suffisant politico-économique est la solution à cette crise de la dérive Institutionnelle, il est clairement inenvisageable en l’état actuel des choses, qu’elle résulte de la seule volonté de l’élite Françafricaine, surtout dans un environnement ou les grandes diplomaties sont guidées par l’argent, préférant certaines dictatures à d’autres, exerçant à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice toute forme de tyrannie possible, faisant des alliances discrètes avec un certain terrorisme bien utile et agitant maladroitement et hypocritement dans le même temps l’épouvantail des Libertés, du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, des Droits de l’Homme et du respect vis-à-vis de la personne Humaine.


L’efficacité d’un tel partenariat dans le contexte actuel des choses ne peut résulter que du bon sens, de l’engagement, d’une certaine ouverture d’esprit, d’une prise de distance vis-à-vis d’un certain type de prêt à porter idéologique à sens unique, et enfin, de la volonté des citoyens à s’autodéterminer et de s’affranchir de la dictature Élitiste. C’est pourquoi, Seul un Multilatéralisme Citoyen à somme positive (Solidarisme-suffisant Citoyen) peut rendre cela possible.

II.

Le Solidarisme-suffisant Citoyen

« C’est l’expression non violente d’un rapport de force de plusieurs citoyens ayant des intérêts communs à défendre ou à faire valoir, face à un système institutionnel (France-Afrique) détourné à défendre réciproquement la somme d’intérêts particuliers en lieu et place de l’intérêt général. »

Constat :


Nous vivons une époque rythmée par des crises aux conséquences graves, déshumanisantes et concomitantes. Certaines de ces crises sont déjà présentes (climatique, migratoire, politique et économique) et d’autres lointaines (démographique et sociale) à notre perception et condition de simples électeurs sous tutelle d’une caste d’hommes et de femmes faisant figure d’éclaireurs, à l’heure ou même l’avenir nous parait de plus en plus incertain. Mais ce monde qu’ils ont construit, s’il nous apparait aujourd’hui incompréhensible et imprévisible, avec une succession d’événements semblerait-il sans lien de causalité, c’est que Nous (Citoyens), avons cessé de prendre nos responsabilités et d’être les Architectes de notre Avenir partagé dans cette relation France-Afrique.

 

Faits :

En France par exemple, tous les Présidents de la Vème République ont successivement fait l’erreur de prioriser et de croire que garantir les intérêts économiques et politiques de la France à l’intérieur et dans une moindre mesure à l’extérieur de son Pré-carré Africain (Françafrique), étaient incompatibles avec le principe même d’un Solidarisme- Suffisant politico-économique. Cette logique aux conséquences combien graves pour ces pays est paradoxalement elle-même, de nos jours, à l’origine de bien de maux en France ainsi qu’en Europe :
 

  • Une Immigration déshumanisante et à somme négative ;

  • Un accroissement des inégalités sociales ;

  • Un Racisme Institutionnel ;

  • Une crise sociale sans précédent (Les Gilets Jaunes) ;

  • Une crise morale de la classe politique (Corruption, Conflits d’intérêts, détournements de fonds publics…)

  • Une Abstention de Masse, conséquence du dévoiement des élites.

Si ces conséquences sont une réalité pour les Français et Françaises ; elles ont été et restent une épée de Damoclès pour les citoyens des pays d’Afrique Francophone. C’est pourquoi face à cette croisée des chemins et à ce funeste destin partagé, Nous (Citoyen.ne.s) devons exiger de nous-mêmes un Solidarisme-suffisant Citoyen par Le Vote Solidariste afin d’exiger de nos représentant.e.s politiques un Solidarisme-Suffisant politico-économique pour la coexistence de nos intérêts communs.

Bon à savoir : Le Vote Solidariste comme modalité d’action de ce Solidarisme-suffisant citoyen est l’expression de la coexistence des Intérêts Communs des Français et Françaises Progressistes, d’origine Africaine et Afro-descendant.e.s pour une nouvelle relation France-Afrique-Dom-Tom.